Photo 2

Plastron électronique Pour ou Contre ?

L’arrivée du plastron électronique a considérablement changé la pratique en compétition.

S’il est vrai que l'on nous a vendu le système électronique comme un remède contre la faille humaine.

Et s’il est vrai qu’il faut un arbitre de moins par aire de combat et que les fameux points du Pit sur l’avant-bras ne rentrent plus. Comme tous les autres, aucun système n’est parfait.

Attention, nous ne critiquons pas le travail des arbitres au contraire, c’est un poste difficile. Il faut du courage pour être présents parfois plusieurs jours sur les compétitions. Et surtout, c’est un travail ingrat où le public parfois à la critique facile. Le bénévolat est un don noble, parfois, avec peu de retour. Les arbitres font un travail exceptionnel et nous le soulignons !

Néanmoins, pour en revenir à notre sujet, cette transformation aujourd’hui entraîne bien des modifications dans le combat, je pense notamment à l’apparition du Cut, du Monkey Kick, et évidemment la disparition des actions dynamiques que les plus anciens pratiquants ont connu.

Il est vrai qu’il y avait déjà des phases d’observation avant, mais une fois déclenchées, les actions étaient des doublés- des triplés Pit … et les enchaînements étaient rapides et spectaculaires. C’est avec un brin de nostalgie que nous le constatons.

Parlons de l’apparition du Monkey Kick (coup de pied de Singe). Pour ceux qui l’ignorent, le marquage se fait aujourd’hui sur simple fait d’un contact assez fort entre la pitaine et le plastron. De ce fait, peu importe la position du pied ou la technique, du moment que le contact passe avec suffisamment de pression. C’est ainsi que ce coup de pied du singe appliqué lors d’un corps à corps est né. Pour résumer, c’est coller sa semelle sur son adversaire comme on peut.  Est-ce du Taekwondo ?  Ce coup n’est pas dans le Lexique FFTDA. Jamais aucun enseignant ou maître ne l’avait montré avant.  La question de la légitimité de ce coup de pied reste donc entière.

L’électronique ne s’arrête pas qu’au plastron, heureusement à ce jour le projet de mitaines électroniques est au point mort, sinon demain nous serions une nouvelle boxe anglaise. Mais, nous avons tous vu que les casques électroniques sont opérationnels. Son application causera-t-elle d’autres modifications ?  Certes, notre discipline est jeune sportivement mais le changement permanent de règle reste compliqué à gérer. Notamment pour les Clubs.

Et oui, Regardons le cas des derniers championnats de France. Plus de Plastrons Électroniques ! Alors quand on prépare ses athlètes selon les évolutions réglementaires, et que tout le travail fourni pendant des mois voir des années tombe à l’eau c’est rageant.

De plus, ces mêmes clubs ont dépensé une petite fortune pour obtenir des plastrons électroniques.  Aujourd’hui, pour les clubs avec des anciens plastrons, difficile de travailler le positionnement du pied pour ce fameux contact qui fera le point si on ne peut s’offrir cet équipement.

Et même quand on peut se l’offrir, combien peut-on s’en offrir ? Une ou deux paires ? Alors que votre club compte combien de compétiteurs ou de personnes dans la section combat d’un club ?  Imaginez 20 ou 30 plastrons électroniques pour chaque club, sans compter les casques bientôt.  Qui payera ? Oui, il y a des Subventions mais au final, c’est le club et donc l’adhèrent qui payera le surcoût.  Comment inciter les gens à démarrer notamment le combat ou simplement le Taekwondo si le prix de l’équipement et de la cotisation explosent ?  Le plastron électronique est simplement un véritable business.

Si aujourd’hui, le contrat tient bon avec un fournisseur exclusif que nous ne citerons pas, avec la pression des concurrents et la fin de quatre ans d’olympiade, comment savoir si une autre marque ne détrônera pas celle en place un jour. Où même  si le fabricant qui a le contrat ne nous sortira pas une version 2.0, pour ainsi faire à nouveau dépenser les clubs, les ligues, les fédérations…  N’y a-t-il pas un risque là dedans d’user le passionné pratiquant ?

Proposer votre artcile